HISTOIRE À LA CON !

Publié le par bloag-a-part

"Conne" ? Ben dites, ça alors !
Traitée de Conne et de Salope par Guy Bedos, Nadine Morano se dit "attaquée"dans son statut d’élue et de femme "C'est une atteinte au droit des femmes" "un manque de respect envers les femmes qui est intolérable". "On ne peut pas traiter une femme de salope comme ça. C'est inacceptable"
Très maladroite défense, si les propos rapportés par  plusieurs journaux , en rouge ci-dessus, étaient  exacts ( transmis par l’AFP). Il semblerait donc que notre ex ministre proteste explicitement contre le terme de “Salope “ sans évoquer celui de  “Conne” !
Est-ce à dire qu’il s’agit d’une approbation tacite ?
Convenez que Madame Morano pouvait répliquer  par exemple “Bedos ? Qui est-ce? Ah oui ce vieillard cacochyme et sénile ! Je ne savais pas qu’il tournait encore...  Dans les maisons de retraite sans doute, avec un public dans le même état que lui . Les pauvres ! Ce qu’il dit est incohérent, décousu, même pas drôle,  il ne faut franchement pas tenir compte de ses délires ! ”
Venant de Bedos puis de Morano, de tels propos sont outranciers,  le spectateur le sait évidemment, et les choses en restent là !
Mais non ! Notre ex-Ministre prend la mouche ! Ce qui pose question : ne dit-on pas que seule la vérité blesse ?
Si je dis qu'une personne est jolie ou laide, grosse ou fluette, intelligente ou bête , en quoi l'usage d(on qualificatif quelconque (comme celui utilisé par Guy Bedos) pourrait-il ^prter atteinte aux droits ou au "statut" de la personne ?

Madame Morano semble tout mélanger, et ne rien comprendre aux règles de la société et aux principes du droit ! À son poste de responsabilité c'est grave et je laisse au lecteur le soin de qualifer ce comportement :  de ........... !


MAIS CREUSONS  DAVANTAGE:
 le terme “CON” désignait en français le sexe de la femme, mais il est un peu passé de mode... Au fil du temps il s’est modifié et généralisé. De ce “Trou” qui servait occasionnellement pour un usage sexuel et qui s’avérait peu utile par ailleurs (selon l’opinion des hommes) on a élargi le sens en désignant le mec inutile qui ne sait faire que peu de choses, et surtout pas des choses importantes (toujours aux yeux des hommes)  bref un con ! Terme qui s’est ensuite féminisé en conne. Cette féminisation étant un pléonasme car les femmes étant les seules à posséder un con employer ce terme à leur égard revenait à  énoncer deux fois la même chose.
Au sens premier, le terme employé par Guy Bedos revient donc à traiter Nadine Morano de personne pourvue d’un con, c’est à dire à la traiter de femme !
Les origines de Guy Bedos se situent dans le Sud où le terme “Con” est  employé sans arrêt dans les conversations... Ce peut être un terme amical ou une habitude de langage, ou autre chose, et il faut alors se référer à l’intonation  prise lors de la prononciation du mot pour savoir ce que ce dernier recouvrait !
L’emploi du terme  “con” revient à désigner le sexe de la femme  et par extension la femme. Guy Bedos s’est donc rendu coupable de discrimination grave puisqu’il traite de femme un citoyen comme les autres et à un moment où la Loi  ( “mariage pour  tous”) vient d’opérer la suppression des sexes (désormais il n’y a plus de père ni de mère mais des parents, puisque deux hommes peuvent avoir juridiquement des enfants, tout comme deux femmes, même si c’est biologiquement impossible entre les  deux époux ). C’est cette discrimination qui ouvre des possibilités de poursuite et Nadine Morano pourrait  attaquer Guy Bedos sur ce point !

Elle a eu cependant de la chance car il est fort possible qu’une nouvelle alternance aux affaires du pays la fasse revenir à la tête d’un Ministère ! Imaginez que Guy Bedos l’ait traitée de  “Vache”....  Cela lui fermait définitivement les portes du Ministère de l’agriculture car le slogan “Mort à Nos Vaches” s’avérerait catastrophique à ce poste alors que les éleveurs sont en difficulté.

Et l’affaire s’est passée à Toul, qui signifie aussi “Trou” en Breton! Devenir Maire du Trou pour une candidate et par déformation  “Mère du Trou”, c’est en fait être la personne possédant le  “trou” ce qui nous fait revenir au terme employé par Guy Bedos !

On s’embourbe, on s’embourbe, et on n'en sort pas !
Appelons vite le spécialiste du Trou, j’ai nommé DSK, il trouvera certainement quelque chose à faire histoire de déconner après avoir enconné , aidé par son pote du ministère du viagra (pour les initiés le ministère du redressement productif )!
Je ne vous dis pas  “Bon vent” sauf si vous êtes “hume-Pet” !

Rappelons qu’en son temps Jacques Chirac traité de “connard” par un individu lors d’un déplacement, s’est approché de l’homme en tendant la main avec un grand sourire et en disant “Enchanté ! Jacques Chirac”. Nul besoin de porter plainte après cette preuve de grande classe et d'humour !
Les temps changent... les gens aussi.  Pas forcémernt en mieux !

Publié dans Actualité

Commenter cet article