ETUDE TRÈS "À LA CON" !

Publié le par bloag-a-part

Une étude de l’université du Québec à Montréal (UQAM) a voulu vérifier la légende urbaine selon laquelle une partie de jambes en l’air serait aussi efficace qu’un cours de sport pour perdre des calories. La conclusion est sans appel le Jogging l’emporte haut la main !

Mais cette conclusion frise la débilité:

Courir 30 minutes oui, mais comparer à un “câlin” n’a aucun sens si on ne précise pas la durée du câlin:

S’il dure 5 minutes,  c’est forcément le Jogging de 30 minutes qui brûle le plus de calories !

À durée égale cela se discute, et puis tout dépend des positions !

Maintenant pour un câlin dépassant l’heure et  avec “remise du couvert”, je pense que le Jogging peut aller se ” rhabiller”

J’ose également espérer que les couples choisis pour l’expérience ne sont pas à l’âge limite de la ménopause et de l’andropause (sinon ce serait un biais). Mais s’il s’agit de couples jeunes le résultat sous entendu  est dramatique !

Petite remarque sur la femme signalée à 69 calories (faut quand même le faire 69 calories pendant l’amour ! ). J’ai un copain qui affirme  de façon péremptoire “ 69 c’est obligatoire: faut bien  nettoyer les outils ! ”

Le chiffre de l’étude prouve qu’en moyenne la femme canadienne ne participe pas beaucoup ( vous me direz que son partenaire, lui, utilise 101 calories, pas de quoi pavoiser ! ) Manifestement le rapport sexuel n’est pas la tasse de thé des participants sélectionnés !

“Alors pépé tu te dépêches ou je continue à lire mon journal ?”

Curieuse façon de faire l’amour sans bouger !

Petite parenthèse;

C’est  le p’tit gars qui rend pour la première fois visite à une prostituée.

“Alors mon mignon on vient s’instruire? On vient se dévergonder, t’as fait le bon choix petit ! Et économique en plus !

Oui Madame la putain, ça tombe bien Madame la putain, j’ai pas trop !

Bon alors fous toi en tenue tu vas pas rester habillé hein?

Non Madame la putain, mais dites combien ça coûte ?

Pas de soucis j’ai un compteur dans le ciboulot: tu rentres, tu sors, tu rentres, tu sors, c’est 1,00€ à chaque fois ! Et les p’tits jeunes comme toi ça conclut très vite, donc j’suis très économique. T’as saisi ?

Oui Madame la putain !

Alors vas-y enfourche ! Mais qu’est-ce que tu fous faut entrer et sortir, là t’es juste entré ! T’as peur ?

Non j’ai pas peur, c’est parce que j’ai qu’un Euro Madame la putain !

 

Revenons à nos moutons !

En fait j’imagine le stress de certains participants, un stress dû aux capteurs:

“Oh oui, oui, ouiiiiiii !

Calme toi chérie tu vas arracher le capteur pelvien.

Encore, encore !

Merde chérie un capteur est parti de ton crâne !

Tu t’occupes de moi ou tu fais des branchements ? Faudrait savoir !

Là, calme toi je vais te caresser doucement.....  Comme ça !

Mnnnnn ! Oui....  Tout doucement !

 

Dans de telles conditions d’appareillage pas étonnant que tout le monde se calme en pensant aux capteurs, et puis se savoir observés, même par appareils interposés ce ne doit pas “être le pied” ! Pour moi les résultats sont faussés !

Cela dit,  La position du “père missionnaire”  ne nécessite que très peu d’efforts de la femme, mais dans bien des positions du Kama sutra il en va autrement  ! Je passe sur les appellations imagées du commissaire San Antonio comme “ la brouette chinoise”, “la toupie japonaire”.... Et je ne parle pas du “saut de l’armoire” (ce qui nécessite d’y grimper,  sur l’armoire !).

“L’étude” porte sur 20 couples. Je n’appelle pas ça une étude, Il s’agit tout au plus d’un sondage qui ne permet absolument pas  de généraliser les résultats à  la population de la planète. Comme je parie que les candidats ont été recrutés par les universitaires au sein du personnel enseignant ( c’est plus pratique), la conclusion que j’en tire est la suivante:

les universitaires étant plus connus pour se masturber le ciboulot que le reste, il n’est pas étonnant que les résultats traduisent cette vérité, les universitaires fonctionnent sexuellement comme des lapins !

Très vite, très court, très performant quoi !

C’est dans la droite ligne de la vie moderne: toujours à la course, pour aller bosser, manger en 5 minutes (Vive le fast food ! ),  pour retourner bosser au plus vite et être rentable, faire les  courses en 2 minutes puis rentrer chez soi le plus vite possible , manger rapido et se scotcher devant la télé. Habitué à tout faire le plus vite posible . on en oublie de prendre le temps ! La fonction sexuelle est à l’unisson et la durée des câlins rétrécit comme  peau de chagrin. Le fait de boire beaucoup en peu de temps pour se saoûler très vite, procède du même mécanisme.

Que voulez vous c’est le siècle de la productivité et du rendement :

“ Chérie tu as bien chronoimétré ? Je suis certain d’avoir battu mon record !”

Effectivement mon amour,  tu t’es surpassé: 12 secondes et 38 centièmes pour éjaculer, tu as gagné 3 secondes d’un coup sur ton précédent record!

Question rentabilité,  ton rapport production sur temps d’utilisation frise la perfection ! Bisou mon coeur !”

“Super,  avec un peu de pratique je devrais arriver à moins de 10 secondes ... Et là,  à nous le Guinness record !”

On avait des champions précoces en gymnastique et natation, en tennis, puis vinrent les artistes surdoués, les petits génies en informatique, rien d’étonnant à ce que l’on porte aux nues les buveurs plus rapides que leur ombre et les éjaculateurs précoces , c’est dans l’air du temps !

 

Il ne reste plus, Messieurs les universitaires, qu’à réussir la mort précoce ( notez qu’on y arrive de plus en plus,  à l’aide de nos dernières inventions toxiques et par l’intermédiaire des cancers, précoces eux aussi puisqu’ils touchent maintenant les enfants ! ) et la boucle sera bouclée : ce sera gagné pour vous !

 

Je suis un dangereux réfractaire, je préfère prendre le temps pour tout: le temps de travailler quand j’en ai envie (et tant pis si je ne nage pas dans l’argent! ), le temps de déguster de bons vins, de bons plats, et je préfère des rapports sexuels de longue durée où la découverte réciproque des partenaires se fait par l’usage sans modération de leurs cinq sens ! 

Le proverbe “plus c’est long, plus c’est bon” !  N’est pas une idiotie ! 

Mais n’étant pas intolérant, je n’ambitionne pas de faire voter une loi pour changer les habitudes des autres. Je reconnais aux autres le droit de tout faire le plus vite possible s’ils le souhaitent : chacun son truc !

 

Pour revenir à  ce simili sondage du Québec, voici mes conseils personnels :

 Madame, si question sexe vous êtes  “normale”, fuyez le profil masculin des hommes sélectionés pour ce sondage, dont la seule envie est d’en finir le plus vite possible (mais pas de vous faire plaisir et encore moins de vous découvrir). À  ces hommes, offrez une poupée gonflable cela ne leur changera rien ; 

Monsieur, si vous aussi vous êtes “normal”, fuyez le profil féminin retenu pour cette expérience car il s’agit d’une femme pas très fan de sexe et manifestement sans envie d’entretenir le désir de son partenaire. Offrez-lui un sex toy: elle se satisfera seule, finira vieille fille et ne prendra pas la place d’une autre.

Qu’on se le dise: sexualité ne rime ni avec rapidité ni avec productivité ou rentabilité !

Publié dans vie courante-société

Commenter cet article